Le relevé bancaire

Chaque fois qu’une chose est sue, qu’elle est sûre,
Je préviens mes camarades d’un sentiment grisâtre,
Celui de la vieillesse qui survient avant que le corps ne cède.
Je réponds à celui qui murmure ses protestations
Que l’époque accélère les départs et ralentit les arrivées.
En général je réponds à ce qui murmure et j’ignore
Ce qui élève la voix pour attirer mon attention épuisée.
Dans mon esprit la jeunesse d’avant ressemble à
Un relevé bancaire des années quatre vingt constellé
De chèques qu’on écrivit à la main
Et du même prestataire pour le seul service téléphonique.
Ils s’entassent dans une boite, j’en aurai besoin avec
Mes fiches de paie afin de démontrer mon autre travail.

Crédit image : Kolmogorov

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s