Le passage

Dans l’abattoir où la fin est telle une rumeur,
Les hommes en blouse portent le marteau pneumatique
Au front des bêtes fleuves.
Certains pensent aux idées viscérales dans ces têtes.
Certains pensent au lendemain et à la pièce sauve
Où va se nicher le soir le chien qui bave.
La lumière dans leurs maisons est riche et jaune,
Au bout de la table est posée l’épaule d’agneau
Telle une viande d’adultes, faite d’archaïsmes.

Crédit image : John Deakin – Portrait de Francis Bacon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s