Les générations cruelles

On vous tiendra dans la lumière pour y voir mieux vos fêlures,
Et vous aura dit qu’il ne faudrait plus avoir de secrets.
Ce sera une manière, disons, de gagner du temps,
Et de rendre supportable, puisque personne ne trichera plus,
Les chateaux de la Loire qui appartiennent toujours aux mêmes.

Dans la lumière de ce soleil profitable, on verra tous les défauts
De ceux qu’on a choisi d’y mettre. Et viendra une loi bourgeoise
Construite sur de nouvelles habitudes, celles des bourgeois
Qui se concentrent sur le genre ou la race, puisque c’est la façon
Dont se rémunèrent les prochains esprits habitués.

On les mettra dans la lumière eux aussi. Leur tour viendra ;
Le tour de chacun vient dans ce monde impair. On devrait savoir
Comment on est toujours tel un condamné attendant
D’être illuminé sans pitié par les générations cruelles.

Credit image : Goya

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s