Un rodéo de monastère

EWTmHXOXQAk095_

Le temps qui passe à profit sur la Terre, où
L’on se rend tant service, à se croire en sauveté.
Voilà que j’aborde le quarantième jour de retenue
Marchant en moi même qui monte au monastère.
D’abord j’ai eu peur, ensuite se fut l’ennui,
Je cuis mon pain le montrant aux écrans,
Je coche sur ma liste, sachant investir mon esprit
Dans les bêtes et les outils de culture.
Demain, je serai dehors, monté à cru sur le normal
Et j’y tiendrai autant que l’autorise mon coeur.

Crédit image : Ordure bizarre

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s