La Boca

IMG_4586

Benito Quinquela Martin fut adopté à sept ans par un couple mixte,
Dont la femme avait des origines indigènes, et le père venait de Gènes.
Il commença à peindre l’activité du port de la Boca de Buenos Aires
Rendant grâce au travail physique des ouvriers marins.
Une fois connu, Italien d’adoption, il fut approché par Mussolini
Mais refusa de participer à la glorification du travail voulu par le Duce,
Il le fit avant tout par fidélité, au lieu où vivaient ses parents, et qui l’avait
Lui aussi adopté. Quand le port ferma dans les années cinquante,
Plongeant une communauté dans une misère qu’elle croyait avoir
Exorcisée, il conçut le projet de peindre les maisons misérables
De couleurs vives, empêchant le quartier de prendre la teinte habituelle
Des taudis. Si les gens visitent aujourd’hui l’endroit, peu sûr la nuit,
C’est grâce à l’effort d’un enfant de sept ans adopté par un couple
Pauvre comme les pierres, grand comme la bouche d’un fleuve.

Crédit image : Benito Quinquela Martin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s