Ritualisation du désaccord

IMG_4344.JPG

Au terme d’un siège très lentement construit
Demain est tombé, ouvert à tous les barbares,
A ceux qui liront ce jour comme un prodige.
Ils viennent des cours moyenâgeuses, immobiles et
Infernales, des bacchanales magiques de la foi,
« Tu as drôlement maigri » disait la jongleuse au nain
Ignorante qu’on devienne petit par habitude ;

On devient minuscule en répétant les phrases,
En donnant le change dans la monnaie des magiciens ;
Penché sur son manifeste, le sorcier s’enrichit à
Mesure de la répétition insensée des formules.
Et la révolution déteste qu’on lui prédise un futur,
Elle est le fait des seuls au monde, une chose
Hallucinée qu’ils poursuivirent jusqu’en Sibérie.

Et elle décevante comme un objet, elle ment tel
Un témoin oculaire ; ceux qui l’adorent sont
Des fous, ceux qui la redoutent sont des nains.
Quand on a suffisamment ouvert le journal, on sait
L’alternative qu’il existe entre le meurtre d’une part,
Et la ritualisation du désaccord de l’autre.
On voyage jeune puis on choisit celle-ci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s