Dans l’ordre de la joie

large-2.jpg

Les somnambules croyant que l’amour toujours à la fin gagnait,
Sans doute avaient raison en les temps antiques où cette pensée
Etait révolutionnaire, c’est à dire chrétienne. Aujourd’hui
Un sentiment plus viscéral est susceptible à nouveau
De vaincre en Europe, celui de rester vivant. L’affaire serait
Depuis longtemps tout à fait entendue si rester vivant suffisait à vivre,
Mais comme su depuis l’invention du bonheur, on s’attend à connaître
Ce que permet la finitude des moyens, et à cette fin il faut être libre.
Or la voix mêlée de ressentiment, qu’on laisse murmurer avec insistance
Dans les HLM rénovéees de la culpabilité coloniale, reflète une volonté
De retourner les tables républicaines sur lesquelles nul met ne plait,
De fondre les cloches des églises dans une contemplation arrêtée ;
Et il y a dans les regards le désir de se priver de la moindre chance
De succomber à la joie. C’est le temps des chefs appuyés sur leurs
Vertus de pieux opposants. Et nous n’avons rien de bon à apprendre,
Dans l’ordre de la joie d’une grammaire qui peut dire tout à la fois
Une prière à front bas ainsi qu’un rapt des outils de la lutte sociale.

Crédit image : Life

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s