Le chien

Le_Chien_Alberto_Giacometti.JPG

Le chien s’était fondu
Dans l’ombre de son corps.
Et la marche s’était déroulée
Dans l’ombre de son corps.
Comme le chien disparaissait
Dans l’ombre de la marcheuse
Etaient aussi cachées
Dans l’ombre de son sourire
Les pensées qu’elle
Développerait à la nuit ;
Quand l’ombre cacherait
Tous les chemins
Par lesquels va le chien
Lorsque ses maitres font
Semblant de dormir,
Et pensent à lui en s’enlaçant.

Crédit image : Le chien – Alberto Giacometti

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s