Un jour sans aujourd’hui

IMG_1991.jpg

J’aime à penser qu’ici
Même les pierres du souvenir
Que l’on pose en s’embrassant
Flottent à la surface.

Et tu me vois désolé
Que la ville tienne debout,
Sans souci de celles qui
Par un commerce phréatique
S’en sont allées
Vivre en mer.

Sans te guigner plus
De nos tranchées et de nos doutes
Tu ressembles aux créatures
Marines qui nous accompagnèrent
Hier de l’étrave à la poupe.

Mon bateau s’appelle Vaillance
Et je l’ai conduit depuis le pays natal
A travers tes sinistres archipels,
Le lieu où je me rends
Est telle la mer allée
Avec le soleil.

Car il y a une fin
Aux voyages, un endroit où
Chaque tombe est une jetée,
C’est de ce ponton que nous
Prendrons congé,
Un jour sans aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s