Avoir raison est redevenu une nécessité

1175316_marc-trevidic-dautres-attentats-sont-a-prevoir-web-tete-021479608134_660x352p

Nous avons été épargnés par le hasard de notre naissance et subi très peu des courants violents de l’histoire. Nés dans les années soixante et après en France, que fut donc notre grande affaire politique ? L’Europe ? Ma foi, à peine. Et quand il se fut agit de voter nous le fîmes deux fois jusqu’à ce que la réponse fut juste. La chute de l’Empire soviétique ? Je m’en souviens comme d’une fête où les communistes basculèrent à la renverse dans leurs économies en ruine.

On aurait pu dire que les années quatre-vingt dix furent celles de la résistance à la montée du Front National. Outre la médiocrité de l’ennemi, et la naiveté de nos armes, force est de constater que le combat dure toujours. Je ne suis d’ailleurs pas certain que grand chose se soit noué dans nos années de jeunesse. Mais c’en est bien fini de jouer pour voir, dorénavant nous vivons des temps intéressants jusqu’au sang.

Car elle venue notre épreuve et elle ressemble de loin à la marche d’une horloge s’approchant de minuit. Il nous est demandé de ne pas devenir fous alors que se déploie sur notre territoire le dernier empire du mal. Et il nous faut – je veux dire c’est un enjeu de vie ou de mort – reconnaître que le combat se déroule sur deux fronts. Le premier consiste à dégrader par la force et la coercion l’entreprise de nos tourmenteurs et c’est le plus évident.

Le deuxième est plus important car il donnera la direction dans les moments sombres qui s’annoncent : nous devons garder les idées claires. Car le débat d’idées est redevenu vital pour éviter de céder à la lâcheté et in fine à la « soumission » . Celle d’Emmanuel Todd ou d’Edwy Plenel, celle de ceux qui décident a priori d’ignorer l’évidence. Non, nous n’avons pas tort de penser que nos idées puissent être supérieures à celles de nos adversaires et nous n’avons pas tort de les défendre bec et ongles en place de grève face aux idiots utiles. Avoir raison est redevenu une nécessité.

Crédit image : Le Figaro – Juge Marc Trevidic

2 réflexions sur “Avoir raison est redevenu une nécessité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s