Noblesse de l’inquiétude

Lourd à la tête, pouvant tout se permettre, j’ai vu lors de ce mariage
Les grands inquiets danser entre eux et parler fort d’un monde rassurant.
Les pauvres gens des foins couchés, les gens heureux des fêtes rurales,
Les vivants des lances couchées, les gens revenus trop tard d’Afrique,
Tous se rencontraient loin de Paris. Ils y demeuraient comme une tentative
Pour limiter la zone de calcul, et je voulais demeurer avec eux.
Mais le calcul vient, pièce par pièce lors des mariages, comme le journalier
Empile pour le maître lointain, dans la joie aussi, blé à blé, les épis de la fin.

Crédit image : Getty

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s