Porteurs sains

L’évolution n’archive que des réussites,
Elle perdra ma main dans la tienne
Qu’elle tient pour un accessoire.
Il est trop difficile de te voir le matin
Telle une actrice qui connaîtrait
Trop bien son texte sans le savoir.
Quand je te parle, je te parle,
Couvrant le bruit des organes
Qui ressemblent tant à des sherpas humiliés
Nourrissant leur vengeance.

Crédit image : Eylul Aslan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s