J’ai été aussi dans ces lieux dessinés

J’ai été aussi dans ces lieux dessinés, les bars branchés des frères Costes,
Les espaces désignés par Philip Stark aux lumières douces et mauves.
Il faut dire qu’en tant qu’homme,
– je comprends bien que le terme est agressif pour les imbéciles du jour –
Simplement muni de sa bonne bouille d’étudiant
Promis à un grand avenir et d’une veste propre,
On ne s’y sentait pas accueilli à bras ouverts.
Quand on s’y asseyait, « et parfois même accompagné »,
Il était fréquent qu’on aie, dès la commande passée,
L’impression d’y devenir invisible jusqu’à l’addition. Les serveurs,
Les serveuses ne formaient qu’une partie de cette indifférence,
A celle-ci se rajoutait celle des autres clients. A partir d’un certain âge,
Car cela aussi j’en témoigne, on s’y emmerde
Et le reste de la nuit ressemble à une marche sous l’averse.
Entre la maturité et les années de jeunesse,
On y a dépensé son argent d’une manière compétitive,
Pour ainsi dire devant son miroir. Il y eut parfois des exceptions mais
Elles méritent d’être dissociées de ces lieux.

Crédit image : Michele Asselin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s