A l’exilée

Chante et j’entendrai ta voix
Couverte d’ecchymoses nouvelles ;
Raconte ton exil, je t’entendrai, et les passages
Où chaque frontière exige un mensonge ;
Je paierai pour ton passage, sache
Qu’une pile de billets ne fait pas un avenir
Dans ce pays de sauf-conduit.

And now I have waited and I have heard your voice
Covered with bruises ; You’ve told
Where the journey begun, and the melancholy
For when truth kept you within an hostile land ;
I have prayed for your passage, such is
The silence we share, and it will be a future
For you in this new and cruel land.

Crédit image : Nava Dance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s