Un grand nombre d’idées minuscules

Une traînée d’objets placés dans un sachet,
Et nos bouches par des tissus cachées,
Pour respirer, une bouffée de wifi flottant dans l’air orange.
Et les évènements cruciaux organisés par des idiots :
On ne compte pas les morts,
On ne compte pas les votants.

Le pays est à l’abandon, les femmes sont réduites
A exprimer un amour abstrait pour ce qui est
Si majusculement Indifférent : leur ville,
Leur cours de danse,
Et quoi encore ? Gaïa et tous ceux
Qui pensent exactement comme soi.

On se souviendra de cette pénible époque,
Si on y survit, par la gratitude
Exprimée dans des mots usurpant
Le monothéisme judéo-chrétien
Jugé dépassé par des idées minuscules.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s