Le loup et le poisson

L’année où j’ai cessé de lire fut celle où je compris que mentait le loup,
Cela je l’ai appris en vivant, en naviguant. Je me trouvais par hasard
Lors d’une sortie en mer sur la jetée de la Rochelle où retournaient
Certains pêcheurs. Et je vis un poisson considérable sauter d’asphyxie
Dans un filet aux mailles noires et denses. Ce qui était continu et vivant
Se trouvait morcelé par les mailles d’un calcul infinitésimal : son oeil
Regardait par un trou, une écaille était violette dans un autre, la queue
Se prenait dans des orifices, la vie se montrait comme une somme
De choses discrètes et j’étais donc un évènement sur une jetée.
J’étais un homme qui avait cessé de lire car je pensais dur comme fer
Que mentait le loup. On m’aurait dit alors qu’il y avait une quantité
Incompressible de folie, je l’aurais cru, et j’aurais cru aussi que
Les conclusions importantes s’atteignent quand on a cessé de lire.

Une réflexion sur “Le loup et le poisson

  1. Je ne me doutais pas que tu avais eu de telles révélations en venant naviguer😘

    Envoyé de mon iPhone

    >

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s