Français de l’étranger

IMG_5417.JPG

Je prends en prison le caractère de rêveur terrestre,
Et je dis que l’époque
Se caractérise quand même par
Un romantisme de masse,
De la base au sommet, de rejet des formes classiques,
Qu’elles soient de décence,
De responsabilité, ou de prudence.

Le courage de notre temps ce serait
Les rayonnages achalandés d’un supermarché,
Désertés au matin par des gens qu’on arrête
Lors d’une tentative de départ en vacances ;
Ce serait le temps où même ceux qui mourraient
N’auraient aucun intérêt,
Et dont on lit les nécrologies en s’endormant.

Mais alors pourquoi cracher sur ceux qui veulent
Que des choses personnelles perdurent,
Que des choses familiales perdurent,
Que des choses nationales perdurent ?
Français de l’étranger,
Vous êtes une internationale de déserteurs,
Une moitié placée devant Bordeaux, l’autre devant Brest,
Et délestée des vieilles avaries et prête à la fortune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s