Les lèvres pleines

Robbie Ryan

Une femme française chante une chanson gaie
Dans une maison de Marseille, tandis que le pays
Tout entier espère que revienne le Printemps ;
Elle lisse en chantant le jais de ses cheveux,
Et dans la rue s’éloigne son amant d’un pas vif,
Et le thé qui fume sur la table diffuse dans
L’air qui vibre une vapeur qui se trouble
Des voyelles de la chanson. Chaque jour pour elle,
Est une bonne nouvelle, elle chuchote une prophétie
Au public inquiet qui dort en son sein.
Il reviendra bien le silence des coeurs tristes
Ouvrir ses lèvres pleines pour encore un adieu,
Pour l’heure chaque chose à sa place de chose,
Elle sera mère avant que le monde ne s’en mèle.

Crédit image : Robbie Ryan

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s