Dans le confinement

IMG_5280

Dans le confinement, les bourgeois dont je suis, découvrent le vide dont se composaient leurs journées. Certes il y avait des occupations, mais elles sont comme on le réalise, accessoires ; et du travail mais celui ci peut se faire à distance dans la métaphore de séparation des ordres. Je fais partie de ceux qui peuvent mettre à distance leur travail ; pour les autres les mains, la bouche, tout le corps est exposé là où les choses se font sous un tonnerre d’applaudissements lointains.

Et l’on apprend alors comment on dépend, et aussi de quelle manière on récompense vraiment. Et l’on sait à nouveau comment l’ennui est une communion de riches, pour les autres l’inquiétude fera l’affaire. Nous sortirons de la situation séparés et désunis, dans le même ordre d’entrée ; car elle n’est une épreuve que pour certains et, pour les gens comme nous, il est difficile d’apprendre la vérité après autant d’entrainement.

Crédit image : Werner Tweerzog

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s