Consternation

EHzTSUbX0AET3dJ.jpeg

Certaines nuits je ne suis pas seul, veillant avec mes frères,
Tandis qu’avance dans la rue une manière de se révolter.
Donnez un point d’appui à la folie et elle soulèvera la foule,
Donnez lui surtout la nuit pour que progresse dans les esprits
L’espoir de changer les choses sans que rien de personnel
Ne soit perdu, et elle suivra cette nuit jusqu’au jour blême.

Certaines nuits je suis entouré par les rêves d’autrui
Montant comme monte une marée de Lune enceinte et grasse.
Et j’entends les gens faire le tri dans leur sommeil, et
L’avenir presse ses deux pouces sur mes yeux voulant s’ouvrir,
Et la colère met sa main sur ma bouche tandis que s’efforcent
Les alarmes étranglées de ceux qui sont déjà passés par là.

Crédit image : First Reformed

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s