Les griffes

IMG_4070.JPG

A chaque acquisition ma richesse grandit,
Et je plante mes griffes plus profondément ;
Chaque lieu est une blessure que j’inflige
Aux pays qui me reçoivent en hôte avide.
Quand le chien aboie à la Lune il croît
Convoquer les nuages qui la voilent, quand
Je congédie sans cesse mes locataires,
Je prétends participer à la rotation de la terre.
Des multiples manières d’habiter je prends
Celle qui m’endette sur trente ans,
Et je suis un propriétaire – c’est à dire
Un animal doté de griffes que j’ouvrirai,
Contraint et forcé, avant de tomber dans l’oubli.

Crédit image : obvious plant

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s