La sociologie, ou tout autre nom qu’on choisisse pour la bêtise.

IMG_4035.JPG

On fait boire en entier le crépuscule
Aux foules réunies par leur paresse ;
On leur fait croire que leur indignation collective
Suffira pour avoir le dernier mot.

Mais ils n’ont rien lu de contraire
Et quand il le firent malgré eux,
C’était pour avaler une cuillère supplémentaire
De nuit grasse enrobant leurs cerveaux.

Le bateleur ne se contente plus de vendre son boniment,
Il se croit élu par le public qu’il vient berner,
Et veut être respecté pour le temps qu’il passe
A défendre une idole particulière.

J’habitue mon esprit à tout lire, je juge sur pièces ;
J’aimerais que rien ne me choque et tout me surprenne.
Et je ne veux pas que la science serve de prétexte,
Qu’elle devienne une sociologie, ou tout autre nom
Qu’on choisisse pour la bêtise.

Crédit image : Gabriella Manzoni

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s