Notre vie qui change, notre vie qui va changer

Sara Zeb by Clara Nebeling- 2018.jpeg

Je vous parle de l’effort nécessaire à déposer le masque,
Quand derrière lui, vers quarante ans, le visage qu’on attendait plus
Se dessine enfin, avec ses rides et ses yeux ouverts sur tous les défauts.
Nos jours sont comptés, c’est entendu, mais il s’agit d’une addition ;
La vie consiste à apparaître peu à peu avant de disparaître tout à coup.
Car voilà notre vie qui change, notre vie qui va changer,
Dès qu’on y réfléchit un peu, dès qu’on en a le temps et la chance.
J’ai répété le mot de passe à chaque porte close, ecce homo ;
Quand elles s’ouvraient, puisqu’elles s’ouvraient presque toujours,
Je laissais derrière l’homme de la précédente énigme, il me reste le temps
Peut-être de dessiner une serrure dont personne n’a eu la clé.

Crédit image : Sara Zeb par Clara Nebeling, 2018

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s