Les nuits de huit heures

IMG_3907.JPG

Quand l’insomnie goutte par goutte fait déborder le lit
Les nuits de huit heures s’emplissent de toi aux huit huitièmes,
Et ma vie qui vacille est posée sur ton piédestal dès l’aube.
Ne sois pas brusque, l’exploit serait de mauvais goût. Il est vrai
Que l’amitié prime sur l’amour, mais comme exception,
Et quand elle le fait, seuls les ignorants ou les imbéciles
S’en réjouissent. Tu n’es pas une imbécile, ni moi non plus,
Nous sommes pour moitié, un crépuscule et un matin.

Crédit image : Time

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s