Le monde sauvé par la fatigue

IMG_3559.JPG

Toutes les nuits blanches en succession
A s’inquiéter de comment régler son avenir.
Et dans le monde qui devient direct,
Se presse le groupe vers un équilibre
Où le corps et ses actions ne seront
Plus source de surprise.

Le profit tiré de correspondre aux goûts précis
Ne sera pas compensé par le fait d’être
Des chiffons tournant dans le tambour.
Je ne sais pas ce qui restera. Il restera
Forcément une réticence ; avant tout
Le monde sera sauvé par la fatigue.

Au sommet on en aura assez de satiété,
L’édifice s’écroulera par le désoeuvrement
D’un monde qui aura remplacé la paix
Par la perfection d’un calcul circulaire.

On errera où les actes seront autant
D’épiphanies minuscules,
Régurgitées par les machines en sollicitations.
L’agora sera un espace de phases
Dans lequel se nouent pour une durée
Autant de cycles qu’il y aura de citoyens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s