La vulgarité et l’hypocrisie de la vertu

Dxv9ITnX4AAknMr.jpg-large.jpeg

Ainsi pourra-t-on tout à fait oublier
Que le sac de l’Europe et son écho postérieur
S’achevèrent en un exil d’Allemands amnésiques
Comme si il était vital d’oublier l’Allemagne
Où que l’on finisse par se trouver de son fait.

Le temps très étroit dans lequel nous semblons
Nous placer concentre les forces
Suivant que l’on utilise tous les mots du dictionnaire
Pour dire toutes les choses désagréables du vocabulaire,
Ou bien que le seul objectif fut de démasquer
L’hypocrisie de la vertu qui insiste.

La question principale est de savoir qui détient le pouvoir
Et je préférerais avoir au pouvoir quelqu’un
Qui ne s’inquiète que de la deuxième part mais,
Si il faut choisir entre les deux à la fois
Et aucune des deux, je choisis les deux à la fois.

Crédit image : Eamonn Doyle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s