Personne ne devra plus être confondu avec son père

DlWExsmX0AMlMz-.jpg-large.jpeg

Dans la nuit précoce de projectiles,
Impossible à confondre, allongé,
Touché en deux endroits sensuels,
Embrassé d’abord, frôlé de son sein
Presqu’après. Puis paralysé, impuissant,
Estropié en vaste foule, voici qu’elle s’en va
La vaste houle, dans un trauma stupéfait,
Parlant de loi au passé, donnant les raisons
En un vaste endroit, d’y être, d’être là.

Crédit image : Elia Webb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s