Terriblement

huh9o3I.jpg

Le livre des amitiés s’achève du fait d’une table des matières
Trop littérale en son chapitre ultime.
Et de l’autre coté du monde j’entends à nouveau
Rugir le coup de cymbale d’un dieu dément,
Et j’accours ventre à terre vers le deuil
Dans l’intimité mitoyenne des longs courriers.

Sous la lune moite des arrivées d’Août
Je demande à mon voisin si il existe
Des vies plus importantes que d’autres ;
Et puisque la réponse dépend de chacun,
Il murmure que certains manquent déjà.
Terriblement.

Crédit image : Igor Pjörrt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s