La défense du climat comme mise en scène vertueuse de l’impuissance collective

30594483_1648320525258108_9159739984106296640_n.jpg

Indemnes, nous irons dans l’Eté qui s’excite
Et le climat sera la mise en scène de l’impuissance
Des pays assemblés. On dira que les gens
Sont interchangeables, on dira par conséquent
Que les cultures se valent, à quoi bon.
Ce sera le temps de défendre un grand nombre
De fruits et d’être tout à fait incertain de la moisson.

Mais les gens ne seront pas interchangeables
Et certains se noieront dans l’eau fondue,
Et certains graviront des fondations de misères.
Et toutes les cultures ne se valent mais il se trouve
Qu’on ne sait jamais celle qui pourra dépêcher
Ses empereurs aux temps qui nous concernent.

L’attente sera le fruit le plus longtemps comestible.
On attendra et le fera bien ; et l’on sera par l’arche
Et par le rameau, un poème dont le titre vaut plus que le corps,
Et l’on épellera toutes les lettres impuissantes
Afin de transmettre la musique de l’espèce.

Crédit image : Michael Wolf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s