51/49

004-franck-bohbot-theredlist.jpg

C’est une condition tragique que d’user de la science
Pour ignorer la splendeur des choses,
Mais la condition est également terrible
D’avoir besoin de l’art pour en constater la beauté.

On doit s’effrayer de la distraction qui empêche
D’avoir toujours en tête une jubilation de roi ;
Personne ne demande à ce qu’elle soit permanente,
Ni même majoritaire,

Mais qu’elle ne puisse jamais être effacée :
Il y a ses traces dans le monde, ses traces dans le vocabulaire,
Et la lumière qui passe entre les barreaux
Des grilles de lecture.

Crédit image : Franck Bohbot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s