Entre inconnus pris de commerce

IMG_3070.JPG

Les coeurs incomplets s’arrêtent en ville
Et se rappellent la nuit de leur naissance
En roucoulant aux premiers refus.
Dans le port calme de l’automne
Je vois les évènements du corps
Et ceux de la physique comme
Les nuages qui dérivent dans le soleil.
Il y a, au moins pour un temps,
La porte cognée de l’hotel au soir
Et la surprise envisageable
Sur le chemin de la déroute
D’un moment de concorde
Entre inconnus pris de commerce.

Crédit image : madam psychosis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s