Le corps est un champ de bataille et non une machine

À l\'heure locale - Massimo Ripani:plainpicture.jpg

Les automates du XVIIIème ne savaient rien faire
Sans leur maîtres, ils disaient que
Le corps est une machine savante adepte à pousser
Des pièces sur un échiquier, commandée
Par un nain suant dans la machine.
Et maintenant le corps est un champ de bataille
De catastrophes maintenues en équilibre
Sous les considérations inquiètes de médecins
Penchés aux balustrades.
Crédit image : Massimo Ripani

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s