3/28/18

IMG_4238.jpg

L’immigré n’oublie pas son pays d’origine et souvent il s’en rapproche. Les Français de l’étranger ne sont jamais aussi Français que lorsque la France est à la peine. Quand elle montre un visage outragé, ce qui compte c’est d’y discerner l’espoir, quand elle affiche sa petitesse, elle nous paraît trahir.

Je vois qu’on a tué en France à bout touchant des enfants parce que Juifs, séquestré à mort des hommes Juifs du fait de leur race, défenestré, poignardé et brûlé des vieilles femmes parce que Juives, et c’est le seul pays où ces choses se soient produites depuis qu’on a tenté d’exterminer les Juifs d’Europe.

Voilà pour le visage d’effroi qui se tourne vers nous. Tout le monde est logé à la même enseigne maintenant ; les Juifs étaient les sentinelles du massacre et ils seront les compagnons d’infortune d’une population sous la grêle tant que l’islamisme existera.

Et ce mauvais visage parfois s’accompagne de l’indifférence de celui qui trouve toujours une bonne raison de penser à autre chose. A coté de ces visages, ceux des brutes et des indifférents, qui disparaîtront dans le vague n’ayant rien à nous dire de grand, il y a ceux des héros tels Lassana Bathily ou Arnaud Beltrame, qui représentent ce que la France doit être.

Ces hommes savaient en leur coeur qu' »agir c’est connaître le repos » : ce sont nos exemples, ce sont nos porte paroles, ce sont nos soldats.

Crédit image : Michèle Aouizérate

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s