Soie sur cendre

IMG_2894.JPG

Saul est un roi qui désespère, Moise
Un homme que personne n’écoute,
Nathan, un prophète qui connait l’assassin.
J’avais dit « pas plus de quatre fois » à Sisyphe,
A Narcisse qu’il était dangereux de se pencher,
Aux vaches de mon troupeau de se méfier
Des métamorphoses d’un tiers étranger.

L’empire sur sa fin est un château d’alliances
Et les vieilles myhologies reviendront
En une communauté de charbon et d’acier.
Dès que la responsabilité est limitée,
Nos idoles ont un intérêt général,
Nos idoles ont un résultat net.

Fuyant Venise par la lagune, Leo Perutz adresse
« To Europe a cool goodbye ».
Ce n’est pas à la terre large qu’il parle,
Ni aux témoins encore vivants sur la rive
Des prophètes et des rois,
Mais à Sisyphe roulant le rocher sur une euphorie,
A Narcisse haranguant les flambeaux.

Lorsqu’ils revinrent du charbon et de l’acier,
Ils revinrent tous, les morts comme les vivants.
Et ils dirent qu’on devait être un peu plus sérieux
Dans son choix de héros,
Qu’en ce qui concernait la reconstruction Autrichienne
Elle ne pouvait être laissée toute entière
A ses superbes skieurs alpins.

Crédit image : United States Holocaust Museum 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s