Prévoir l’impossible est un désespoir d’enfant

04-map-post-san-francisco-shipwreck.adapt.945.1.jpg

On voudrait s’en remettre à des règles
Et fonctionner comme des machines que l’on comprend,
Mais avec chaque désastre, la chose est impossible.
Les nouvelles machines, celles dont on cessera de comprendre
Tout à fait les motivations,
Avant qu’elles ne portent en elles cette infinité en acte
De l’aventure biologique,
Devront passer par une infinité d’équilibres.
Dans le foisonnement des hasards,
Il n’y pas d’alternative à l’espèce
Que d’être soumise à un progressif façonnement :
Prévoir l’impossible est un désespoir d’enfant.

Crédit image : San Francisco Shipwreck

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s