Charb et ceux qui sont venus après

2011-11-02_Incendie_à_Charlie_Hebdo_-_Charb_-_06.jpg

Je me suis souvenu de ce débat en 2011 durant lequel Tariq Ramadan avait dit à Charb que l’humour de Charlie Hebdo était « un humour de lâche ». Bien sûr, j’ai repensé à cette chose qu’on appelle le courage et qui se laisse autant définir par ses conséquences que par ses prémices.
Je parle pour mon compte mais à la faveur du boucan qui entoure les tribulations de Tariq Ramadan, j’ai le coeur serré à la mémoire puisque l’un des protagonistes est mort et qu’il fut traité de lâche par un Tartuffe, et qu’il le fut par celui qui irait dans les médias relativiser le meurtre.

La religion, l’idéologie plutôt, chez certains sert de grille et permet d’enfermer à son profit autrui dans une aliénation qui le réduit. Les clercs dévoyés sont, dirons nous, habités d’une opposition à l’esprit. Je parle ici de l’esprit qui vient dire son fait au pesant jugé, celui qui dit « je » avec joie, celui qui plaisante et ne se laisse pas avec facilité mener vers la mort.

Et souvent le courage, celui de Charb, de Caroline Fourest ou de Frédéric Encel, rencontre pour épreuve des gens comme Tariq Ramadan, Pascal Boniface ou François Burgat.

Parfois la chose est obscure mais ne nous trompons pas d’idée, c’est bien devant nous et pour notre compte que nos amis combattent à mains nues les passions de ces hommes sauvages habillés de vêtements sobres.
Crédit image : Charb le jour de l’incendie à Charlie Hebdo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s