Le clavier comme un chant, le réseau comme un miroir

Hiromu Kira- Man on Steps- Bowl -The Thinker-- c. 1930..jpg

Je est un algorithme
Pourtant j’aspire à rester
Tout à fait méconnaissable.
Et je vise à surprendre
Quiconque regardera par la serrure
Dans laquelle tourne la clé de serveurs
Qui comparent leurs icônes.
Lorsque l’on m’interroge,
Mais on ne m’interroge jamais
Sans connaître en substance ma réponse,
Je ne consens pas à être connu
Puisque je n’ai pas souhaité non plus
Qu’on me contrôle ou bien m’apaise.
Mon choix est de savoir la vérité
A condition d’y être enchaîné
Par la main et par l’oeil.
Et j’espère par ces nouveaux outils
D’examination confirmer
Aux académies de notre curiosité
Que la vie vaut bien d’être vécue
Devant un miroir.

Crédit image : Hiromu Kira, Man on Steps, Bowl (The Thinker), c. 1930.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s