Manchester

Pixrzjl.jpg

Ce soir étaient venues les filles et les mères à Manchester
Pour y entendre l’air à la mode puis les cris, la terreur.
Ainsi a-t-on accueillit la nouveauté, hier à Manchester,
Les bombes et les losers, le feu offert aux filles et aux mères.

Et on s’en est retourné fouiller dans son stock de drapeaux, Manchester,
Pendant que les maires d’Europe jouaient avec leurs interrupteurs.
Car on a fait ce que l’on fait d’habitude quand on est en colère :
Eteint ou allumé les monuments, baissé pavois, pris un air sévère ;

On a dit « Vous n’aurez pas ma haine », même après les clous dans la chair,
Même après avoir mises en terre, les filles, les mères de Manchester.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s