L’imposition au sol

IMG_2103.jpg

Je suis sanglé à un siège qui voyage entre les terres habitables
Au sol on m’impose des histoires de chiens errants et de chefs
Démissionnaires au dernier degré. Je sens bien que par des tours
Cruciaux, nous n’avons pas encore quitté les lieux de notre bonheur.
Et peu importe la vitesse, ou l’écoulement du temps depuis que
Les couples mûrirent dans le ventre des lycées parisiens.
Ce qui caractérise notre vie dont les enfants sortent à pas comptés,
C’est la présence du ciel où nous sommes rangés et attendus,
Pour quelques heures de suspension et pour un coucher de soleil
De moins qu’il n’y aura de levers au bénéfice du jour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s