Le don

marie-antoinette.jpg

J’ai lu il y a peu dans l’Economie du Commun de Jean Tirole, la phrase de Pierre Bourdieu à propos du don « la violence y est masquée sous l’apparence d’une générosité sans calcul ». Et dans le flux continu de nouvelles qui nous sont parvenues de Burning Man on apprenait qu’un des camps établis par un milliardaire Russe aura été dévasté par ce qu’il faut sans doute appeler des casseurs. Donc la « générosité sans calcul » de cette enclave assise sur le don a connu sa première anicroche publique.

Le spectre qui hante l’Occident depuis trente ans s’appelle aujourd’hui concentration. Concentration des richesses, concentration du pouvoir, concentration de la vertu. Le rejet de la vassalité peut-être brutal lorsque s’affiche au coeur de la fête la vertu supposée du donateur, car peu sont disposés à admettre l’obligation implicite de gratitude du récipiendaire dans le régime actuel de la concentration.

Pour l’instant on blesse la foule de façon subreptice mais depuis quelque temps on s’est imaginé privatiser à nouveau la mansuétude, revenant au fait du Prince. Or la nation dans son ensemble ne raisonne pas en comparison à l’absence d’obligations envers elle même. Elle se pense en fonction d’une solidarité qu’elle estime, à raison, déjà acquise.

Crédit image : Kirsten Dunst dans Marie Antoinette de Sophia Coppola 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s