Eternel retour

12963754_1001450619945105_4665538944949490451_n.jpg

C’est au moment de leur disparition que j’entends leurs paroles.
Certes la mort est une défaite et la victoire est égale au temps
Qui nous en sépare ; ils disent que recommence l’Histoire
Très proche de son point de départ. Le monde fut toujours enceint
D’une colère contre le Temps, il aurait fallu que dieu nous créé
Eternels à son image et alors, nous n’aurions pas dilapidé
Une fortune immense à ne point nous hair. De viriles sages-femmes,
Comme on dirait des patronesses avides, s’agenouillent au berceau
Et bientôt se disputeront en louves la naissance de cette révolte.
Les gens qui se réunissent sur les places ahuries de nos villes
Cessent en effet de mourir mais de la manière la plus frustre qui soit.
Nous n’assistons pas au retour du refoulé – qui donc serait
Capable d’une telle archéologie dans la situation de ressentiment
Où se trouvent plongées nos années poussives ? Nous vivons éveillés
Le retour du clivé, et le poème scandé entre les envieux et leurs objets
Fait office d’absolution. Comment en est-on venu à considérer
La société d’abondance comme une malédiction, est-ce vraiment
Le meurtre du roi qui seul inspirerait les pions hors de leur situation ?
Plus une plainte ne flotte sur Salamine, je suis l’Athénien
Qui fait ripaille et quand me transperce une sainte famine, les rouges
Yeux se frottent en Perse. Où sont les champs de bataille et
Pourquoi moi ? Oui, pourquoi ? insiste l’indigné. Pourquoi pas ?
C’est toujours la même place qui reste libre comme une invitation.

Crédit image : Paola Pivi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s