L’épître aux vulnérables

12141648_911304002293101_4792064773804953154_n

J’ai aimé le pays, au moins je l’ai compris.
Son histoire à mes yeux commence par la fin,
Par le dernier Capétien, par la litanie

Des états généraux qui chantent le refrain.

La science fut fécondée aux mains de morfalous
Viva révolution – mieux – viva libération !
Par un malentendu, instruisant une nation,

Le commun montait aux étoiles jusqu’en être saoul.

Avons nous négligé le sel ! c’était notre bien,
Il est devenu suspect d’être un aventurier

Et même de dire aux vulnérables leur vérité.

La posture nouvelle est celle d’une victime outrée.
Nous saurons les icônes du siècle qui revient

Et on demandera, qui la laissa donc entrer.

Crédit image : Richard Peters, « Shadow Walker, Urban Fox ». From series « Garden Safari »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s