Fouilles

IMG_1024

Je me souviens d’avoir cherché parmi les pointes
Des traces anciennes qui, à l’époque, m’indifféraient
C’était par les étés de Provence et par les Pyrénées
La dent retrouvée dans la boue de Tautavel
Sale et accroupi au pinceau du crépuscule
Et avant c’était la mandibule de Mauer
Le fossile d’un pas dans la tourbe cendreuse
Avec les traces de Taylor et la voie Burdick
Qui court sur une centaine de millénaires
Voici la somme des traits, ce que préfère
La moyenne, voilà qu’il mange par tous ses orifices
Je n’ai plus le loisir d’appeler le sein de
La femme noire car je suis épié dans mes appréciations
Agité à prendre un escabeau pour une échelle
Et une échelle pour un escalier
Et un escalier pour une métaphore. J’ai été sale
Dans les excavations de mes stages, mais j’ai vu,
Le visage aux yeux ouverts sous la somme
Et je sais qu’en ce siècle qui nous abrite,

Nous devons cesser de jouer avec notre nourriture.

Image credit : Museum of Modern Art, Barcelona

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s