Qu’on y mette avec des épis, quelques mauvaises herbes

On ne peut parcourir le monde en compagnie des gens
A vérifier sans cesse leurs dires, à quoi bon sinon
Etre doué de parole et s’asseoir à la même table pour y boire
Le même vin. Certains vont sans cesse le nez plongé
Dans le doute d’autrui, inquiets d’une moisson imparfaite
Qu’on y mette avec des épis, quelques mauvaises herbes
Qui requerront l’éveil ; ils préfèrent ne jamais se tromper
Et ne créer rien en échange.

Credit image : Gene Brown

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s