Ai Fen

1030

On a l’impression qu’il faille faire taire chaque jour
Un million de voix en Chine pour que le pays continue.
Dans les rues, la nature humaine est
Semblable à n’importe laquelle, mais au sommet
Un pouvoir s’obsède de son idée de durée,
Entre les deux, il y a des statistiques et des collaborateurs.

Quand une alerte sonne dans le royaume,
Elle entre dans une case, et ses messagers
Se noient l’index pointé sur le soleil.
Ne dites pas que les dictatures soient efficaces
Au prix marginal de la liberté du nombre ;
Elles savent résoudre les problèmes qu’elles créent.

Crédit image : Wuhan Press – Ai Fen, doctoresse chinoise

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s