Je suis le sommeil au quart

IMG_4061.JPG

Hier on a tué au couteau et c’est encore la même chose, on pense s’en sortir en supposant la folie du meurtrier plutôt qu’une logique de donneur d’ordre sans visage. Je suis le sommeil au quart.

On va se dire la vérité parce que le réel insiste malgré la pesante anesthésie du quotidien, parce qu’il insiste contre la routine et que la violence au début est un éveil. Je suis le sommeil au quart.

Comme des amants, l’homme et la réalité se parleront sans crainte, s’étant longtemps aimés, ayant la conviction qu’ils ne se reverraient jamais plus et parce qu’il fallait que ces choses soit dites. Je suis le sommeil au quart.

C’est la guerre, c’est la guerre d’une culture vide contre la vie qui ne veut pas convaincre. L’époque est fâchée d’attendre, elle a mis ses idées dans le même sac. A l’intersection, je suis le sommeil au quart.

Tout est une question de vitesse, il s’agit de bénir plus rapidement que toute malédiction puisse maudire. Que la grande lâcheté me survive, je suis le sommeil.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s