La patrie débute à la nuit

EA5sKF-WkAINoQi.jpeg

Je me rends aux endroits ouverts à ces heures,
Restauroutes et distributeurs dans les lumières
Qui réagissent au mouvement,
Combien d’étoiles à mon drapeau ?
Je parle à celui qui s’y tient salarié,
Las, célibataire et bancal – mendiant parfois –
Faisant fonctionner son commerce,
De quelle couleur est son drapeau ?
J’ai tout mon temps car je n’ai pas à nommer ce monde.
Je me tiens impatient au lever de ses couleurs,
Au crépuscule qui s’achève
Je rejoins la patrie qui dure jusqu’au matin.

Crédit : Melville

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s