La chambre du Marriott

ncejw-prestige-0058-hor-clsc.jpg

Les précédents se firent piéger bêtement,
Pensant que la bouteille d’eau fut gratuite.
Elle ne l’était pas,
Pas plus que les divers mélanges de fruits secs,
Ou encore les pommes gala sous cellophane.
Ils repartirent avec le séchoir dans leurs bagages,
Un des peignoirs fourré dans l’étui à costume.
Leur femme de chambre commença l’inventaire et
Cru que les mules d’éponge manquaient :
Elles avaient seulement glissé sous le lit.
Elle ne reporta pas le vol du sèche cheveux,
Manquant d’expérience, et en fut redevable.
Les occupants qui suivirent prirent toutes
Les mignonnettes du minibar et payèrent
Une fortune sans même la remarquer au départ,
Leur grief était plus vaste :
La piscine était trop petite, ils ne reviendraient pas.

Crédit image : Marriott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s