Le régime de l’abandon

IMG_3630.JPG

A l’heure où je parle il existe
Une dizaine d’alternatives électroniques
Dont certaines répliquent même
Le reflet mat et profond de l’encre.
On ne lira bientôt plus sur papier,
La matière perd la main et se vengera.
Je n’ai adopté pour l’heure aucune,
J’ai essayé mais l’impression reste lacunaire
Pour la raison que j’explique après.
Ainsi je lis comme avant sur un objet ayant
Un début et une fin – livre de papier –
Et ce n’est pas du fait d’une resistance
Prétentieuse au sens de l’histoire :
J’ai pris pour habitude de laisser
Le livre en cours où je le finis ;
Dans les trains et les avions, à une époque,
Avant que ma soeur ne meure,
Dans les hôpitaux qui formaient son archipel.
Je suis passé à un régime d’abandon
Mais celui ci contient un espoir
De partage au hasard
Que ne fournit pas le monde tel qu’il vient.

Crédit image : Porcelaine Parian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s