Le constat

IMG_3523.JPG

J’ai heurté une voiture qui roulait tous phares éteints :
C’était mon excuse ; et aussi : il pleuvait à verse.
En l’absence de blessés,
On ferait facilement jouer les assurances,
Ces sacrées concertistes.
Comme je l’ai dit plus haut j’avais une excuse.
Elle, non ; ce n’est pas comme cela que marche le Droit,
Ni la propriété privée quand elle est emboutie,
Ni en général les conversations dans les carambolages.
En théorie la route est assez large pour ne s’y rencontrer jamais,
En pratique il y a des accidents : on s’y rencontre,
A la fin, l’un compense l’autre.

Crédit image : inconnu – me contacter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s